ArboleSens
"Vivre ses rêves et devenir la femme libre et épanouie que vous aimeriez être"
34190 Brissac
 
06 83 07 07 21
 

Bouquet final

12 Déc 2022 ArboleSens

                  Le 29 Octobre, 

             Réveil au son de la musique et des voix népalaises, qui je pense, n'ont pas cessé de toute la nuit. Pourtant, j'ai l'impression d'avoir super bien dormi.

            Pour Bhim, il semble que ce soit différent...Lorsque je le vois arriver au petit déjeuner ce matin, je remarque qu'il fait une tête bizarre. Ce n'est pas dans ses habitudes...En effet, il m'explique avoir mangé trop épicé la veille, et son ventre le fait souffrir. Il m'explique qu'il ne participera pas avec moi cet après midi au safari. Il souhaite néanmoins m'accompagner pour la visite en pirogue ce matin. 

            Après retrouver l'autre guide local, nous sommes partis tous les trois à 7h de l'hôtel, en direction du parc. Je suis comme une enfant impatiente de découvrir ses cadeaux au pied du sapin...!J'ai hâte de vivre cette journée.

            Nous embarquons à bord d'une pirogue en compagnie une dizaine de touristes. Je sens la coque en bois s'abaisser sérieusement à chaque kilo supplémentaire. Il n'en faut pas plus pour que l'eau nous submerge. Les crocodiles en seraient ravis. Il y en a de partout, c'est incroyable. Nous ne discernons même pas le fond de l'eau tellement nous évoluons dans une rivière boueuse. Sur les berges alentours, des oiseaux, des singes, des éléphants. Le calme et le silence règnent.

             Dans cet environnement presque hypnotique, chacun contemple ces tableaux vivants. Une fois de l'autre côté de la rive, nous poursuivons notre marche vers la forêt, sur les traces des empreintes laissées par les animaux cette nuit : là encore l'omniprésence des éléphants, rhinocéros, sans oublier le célèbre tigre du Bengal. Quelle ambiance!  Le son des oiseaux résonne dans la cime des arbres. Des arbres aux feuilles énormes et verdoyantes. Vivre cet instant au moins une fois dans sa vie, est une chance considérable.

             A notre retour en fin de matinée, Bhim part se reposer dans sa chambre. De mon côté, je décide de poursuivre ma découverte dans les rues touristique de Sauhara. Je profite pour faire un ou deux achats pour ma petite famille, que j'ai tout de même hâte de retrouver. Je sais que le retour me sera très particulier. Je sens monter en moi une légère émotion un peu douloureuse. Pour le moment, je préfère ne pas m'y confronter. 

            Je déjeune seule cette fois-ci, Bhim nne m'a pas rejoint. Puis, je me prépare pour la suite de la journée. Le guide local m'explique que lui non plus ne viendra pas avec moi cet après midi. Il me confie à un autre guide spécialisé "safari". Une fois sur place, je fais la connaissance d'un jeune allemand venu seul à la découverte du Népal. Nous décidons d'attendre ensemble le reste du groupe.

            Soudain, mes oreilles se fixent sur une voix française, une voix d'enfant. C'est rare les enfants français à cet endroit. Je crois n'en avoir jamais croisé depuis mon arrivée. Je découvre alors qu'il est en compagnie de ses deux parents et sa grande soeur. Je m'avance vers eux, et entame la conversation. Ce couple "tour du monde" est arrivé la semaine dernière au Népal. Ce sont des lorrains qui ont choisi de vivre une année en road trip, en famille. D'abord la Grèce, puis la Tunisie, puis le Népal, et la semaine prochaine, la Thaïlande, le Japon, l'Australie, l'Amérique du sud... Je suis tellement fascinée par ce genre d'expérience. Quelle magie...

De leur côté, il me témoigne leur admiration à l'idée de partir seule à l'autre bout du monde. L'homme me confie néanmoins qu'il n'aurait jamais accepté laisser partir seule sa compagne... 

                                                            Chacun sa magie !

             Nous embarquons à nouveau dans une pirogue pour traverser la rivière Rapti (une rivière qui va jusqu'en Inde). Avant de mettre le pied dans le bateau, je vois qu'un serpent se faufile entre les cailloux et la coque en bois de la pirogue. La vie ici est vraiment différente. Wahou...

               Notre gip nous attend : c'est parti pour 3 h de Safari, en plein coeur de la jungle népalaise. Je baigne dans une ambiance où l'humidité et la chaleur l'emportent, au son des oiseaux et des singes. Les parfums de humus s'emparent de mes deux narines.

              Nous nous arrêtons plusieurs fois pour contempler les animaux qui se meuvent dans leur habitat : rhinocéros, singes, python, varan, des daims, des biches...Seul le tigre n'était pas au rendez-vous! 

            Au bout de plusieurs heures, la gip nous dépose à nouveau au bord de la rivière. Nous reprenons notre embarcation de fortune,  le soleil se couche. Je garde en mémoire le reflet magnifique des rayons couchants dans l'eau de la rivière, les rires des enfants, la curiosité des adultes.

            A mon arrivée, je rentre seule à l'hôtel, pensant y retrouver Bhim. Mais il n'est pas là. (Nous avons dû nous croiser lors de mon arrivée en pirogue). Je lui laisse un message, et l'attends au restaurant de l'hôtel. 

             Une bonne heure plus tard, Bhim arrive. Il a meilleur mine. Durant tout le repas je lui raconte ma journée, les animaux, mes rencontres. Il sourit et paraît intéressé par mon récit. Il me dit qu'il viendra avec sa femme cet hiver, afin de lui faire découvrir cet endroit du Népal, qu'elle ne connaît pas encore. Il a envie de la faire voyager, de l'amener avec lui partout, même en France, lorsqu'il repartira pour la saison d'hiver. 

               Son rêve, c'est de s'installer dans la région de Chamonix définitivement. Selon lui, le Népal n'offre pas assez de confort et de sécurité dans le quotidien : il veut offrir à sa femme une vie douce et chaleureuse  (ils ont 20 ans d'écart avec elle).  Je suis certaine que Bhim parviendra à réaliser son rêve. Il sait rencontrer les gens : voici toute sa force!

                 Demain, nous prendrons le bus en direction de Katmandou. Je m'attends à passer environ une dizaine d'heures dans cet engin. Je sais que c'est la dernière fois que je vais emprunter un de ces bus du Népal. Là encore, je ressens une certaine nostalgie m'envahir. Et oui, mon départ approche, et c'est bête mais,  je suis triste.  

C'est avec cette émotion là que je décide de fermer les yeux...

Belle nuit.

 


Articles similaires

Derniers articles

L'envol

                Dans l'avion, 
Même dans mes rêves les plus fous, je n'aurai jamais imaginé ce merveilleux voyage. J'y suis arrivée, je l'ai vécu, moi, toute seule.!
Je suis à l'arrêt sur mon siège...

13 Déc 2022

Le départ...

Le 1er Novembre, 
La nuit fut courte. Le sommeil n'est pas venu. Des millions de pensées se sont bousculées dans mon esprit. La vie nocturne népalaise est un cadeau. Je repense à Jenish, à sa vie d...

12 Déc 2022

Les nuits folles au soleil de Katmandou

Le 31 Octobre, 
Quelle nuit merveilleuse. Pour la première fois, je paresse dans mon lit, les yeux grands ouverts. Dans un rythme doux rempli d'Amour et de joie, je débute ma méditation. J'ai bien ...

12 Déc 2022

Articles

Aucune catégorie à afficher

Le coin Tisanerie

Carole et Stéphanie

De certaines rencontres naît de la magie...

Les vertus des plantes ne sont plus à justifier...Elles sont là au service de l'humain, elles harmonisent et équilibrent nos systèmes endocriniens, circulatoires, nerveux et nos organes. Leur pouvoir dans la gestion du stress et des émotions vont faire d'elles, vos meilleures alliées...

J'ai fait appel à Stéphanie La "Tisaneuse" pour qu'ensemble nous puissions vous livrer le meilleur accompagnement en libération émotionnelle, pour que chaque femme puisse être soutenu dans leur démarche de mieux-être...

Ensemble pour un Nouveau Souffle dans votre vie...

En vente à Arbolesens. 

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Coaching-personnel.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.