ArboleSens
"Vivre ses rêves et devenir la femme libre et épanouie que vous aimeriez être"
34190 Brissac
 
06 83 07 07 21
 

Le départ...

12 Déc 2022 ArboleSens

Le 1er Novembre, 

La nuit fut courte. Le sommeil n'est pas venu. Des millions de pensées se sont bousculées dans mon esprit. La vie nocturne népalaise est un cadeau. Je repense à Jenish, à sa vie de sacrifices, où les croyances et les principes sont comme les barreaux de sa prison. Quelle vie, je ne peux imaginer la même me concernant. Je perçois chez lui, tout comme dans toutes mes rencontres, une résignation à vivre pour l'autre, au service...Suis-je égoïste à penser que nous devons d'abord penser à nous-même pour que le bonheur puisse rayonner autour de nous. 

Mon corps ne parvient pas à se lever. Ce n'est qu'une question d'heures...Quelle joie de retrouver ma famille, mais toujours cette émotion déroutante de la fin qui approche...

Au petit déjeuner, je retrouve Jenish et le personnel de l'hôtel. "Bonjour, ça va, merci"., "Namaste"...Dernier petit déjeuner. Check.

En fin de matinée, je vais prendre l'air. J'erre dans les rues de Katmandou, qui me paraissent plus calmes aujourd'hui. Je n'ai pas très faim, mais je me dis que je profiterai bien d'un goûter dans l'une de ces fausses boulangeries, au coin de la rue. Besoin de réconfort en  savourant mon dernier cappuccino népalais. 

Je retrace dans ma tête les souvenirs de mes galères, mes découvertes, mes expériences dans les lodges et dans les bus, les lieux que j'ai arpenté et mes nombreuses rencontres. L'intensité de ces moments hors du commun fait désormais parti du sacré... 

Je rentre à l'hôtel, les yeux rougis et débordants de larmes. J'ai vécu cette sensation lorsque j'ai quitté le Pérou en 2017. Je connais. Le voyage fait parti de moi, je ne peux imaginer une vie différente.

Je termine les derniers préparatifs. Je reprends dans ma poche mon passeport, et mon billet d'avion. J'ai conscience que j'emmène avec moi ce nouveau souffle, la connaissance qui me manquait, mais que je ne parviens pas encore à définir complètement. Alors que je boucle mon sac, Jenish m'appelle à nouveau. Il souhaite me dire au revoir. Je monte sur la terrasse cette fois-ci obscurcie par la nuit précoce. Il me rejoint à son tour.  Je le remercie d'être ce qu'il est, une personne authentique qui m'a permis une autre lecture de ma condition de femme occidentale. Je lui souhaite de réaliser tous ces rêves, parce qu'au fond, c'est ça l'essentiel :  reprendre ses études, s'offrir la plus belle des maisons népalaises, rendre sa famille heureuse...Cette rencontre est unique : om mani padme hum...(je vous laisse aller voir la signification de cette phrase). Jenish m'offre ces petits drapeaux népalais sur lequel ce mantra est inscrit...

Il insiste pour porter mon sac pour descendre les 5 étages de l'hôtel. Bhim ne va tarder pour m'amener à l'aéroport.

La grand mère de l'hôtel me serre fort dans ces bras, me témoignant sa grande sympathie, elle me fait passer une étole autour du cou en guise d'au revoir. L'émotion est grande, elle sourit, je pleure. Sa fille également me serre fort dans ses bras. Elle me souhaite bonne chance pour la suite de mon chemin, et espère que je reviendrai lui rendre visite un jour. Les autres serveurs me regardent. Petit selfie avec "Bonjour, ça va merci...". 

Bhim arrive. Il semble avoir ressenti l'ambiance pesante de ces adieux, mais aussi l'amour qui s'en dégage. J'adresse un dernier regard à ce lieu sacré qui m' a accueilli il y a un mois.

Ici, j'ai beaucoup appris sur le véritable Amour, notamment en dévorant le livre de mon amie Lucie : "Amour Inconditionnel". Je suis venue expérimenter cet Amour là au coeur de ces terres népalaises. 

Jenish tient à porter mon sac jusqu'au coffre du taxi. Son regard me percute. Il semble triste. Bhim me tient la porte arrière de la voiture, je monte sans pouvoir dire un mot. 

Le Népal est pour moi définitivement, une "Sacrée aventure". 

(...)

Les adieux avec Bhim sont tout aussi douloureux. Lui aussi me fait passer autour de la nuque une étole blanche. Il a la voix qui tremble, j'ai les yeux qui pleurent.

(...)

J'attends désormais mon avion. je me prépare à vivre l'émotion intense de mes retrouvailles avec ma famille. Mon coeur s'en réjouit. 

Merci, merci la vie.

 

 

 


Articles similaires

Derniers articles

L'envol

                Dans l'avion, 
Même dans mes rêves les plus fous, je n'aurai jamais imaginé ce merveilleux voyage. J'y suis arrivée, je l'ai vécu, moi, toute seule.!
Je suis à l'arrêt sur mon siège...

13 Déc 2022

Le départ...

Le 1er Novembre, 
La nuit fut courte. Le sommeil n'est pas venu. Des millions de pensées se sont bousculées dans mon esprit. La vie nocturne népalaise est un cadeau. Je repense à Jenish, à sa vie d...

12 Déc 2022

Les nuits folles au soleil de Katmandou

Le 31 Octobre, 
Quelle nuit merveilleuse. Pour la première fois, je paresse dans mon lit, les yeux grands ouverts. Dans un rythme doux rempli d'Amour et de joie, je débute ma méditation. J'ai bien ...

12 Déc 2022

Articles

Aucune catégorie à afficher

Le coin Tisanerie

Carole et Stéphanie

De certaines rencontres naît de la magie...

Les vertus des plantes ne sont plus à justifier...Elles sont là au service de l'humain, elles harmonisent et équilibrent nos systèmes endocriniens, circulatoires, nerveux et nos organes. Leur pouvoir dans la gestion du stress et des émotions vont faire d'elles, vos meilleures alliées...

J'ai fait appel à Stéphanie La "Tisaneuse" pour qu'ensemble nous puissions vous livrer le meilleur accompagnement en libération émotionnelle, pour que chaque femme puisse être soutenu dans leur démarche de mieux-être...

Ensemble pour un Nouveau Souffle dans votre vie...

En vente à Arbolesens. 

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Coaching-personnel.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.